AGENCE DE CONSEIL ET D'ACCOMPAGNEMENT A L'EXPATRIATION A DUBAi

+33 (0) 6 50 00 20 00 / +971 (0) 5 86 85 02 03

Les EAU commandent 80 rafales : un contrat record

Les Émirats Arabes Unis signent une commande record. Ce contrat historique fait suite à la rencontre entre Emmanuel Macron, le président de la République française et Mohammed Ben Zayed, le prince héritier d’Abou Dhabi.

Le pays du golfe arabo-persique a effectué une commande de 17 milliards d’euros pour 80 avions de combat Rafale et 12 hélicoptères Caracal.

 

Un succès pour Dassault Aviation et pour la France

Avec une commande sans précédent, le constructeur de l’avion de combat tricolore marque un sixième succès sur le plan international. En effet, ce contrat entre la France et les Émirats Arabes Unis représente pour l’entreprise le contrat le plus important jamais signé par le passé.

Ce contrat ferme a été conclu ce vendredi matin, lors de la première étape de la visite internationale d’Emmanuel Macron dans la région du Golfe arabo-persique. Par la suite, le président de la République se rendra également au Qatar puis au Royaume d’Arabie Saoudite qui sont tous les deux des clients fidèles de la pépite de l’aviation française : le Rafale.

À la suite de la signature de ce contrat, Éric Trappier, PDG de Dassault Aviation, tient à souligner que la vente de 80 Rafale est avant tout un « succès français ».

 

Les Émirats Arabes Unis : un partenaire stratégique dans la région

Après la vente des Mirage 5 et des Mirages 2000, ce contrat sur les Rafale vient renforcer une relation stratégique avec les Émirats Arabes Unis, un acteur clé dans la région du Moyen-Orient. Ce pays est un client fidèle à la société d’aviation française depuis les années 1970 et les pilotes émiratis sont très familiers de l’univers des avions Dassault. Les premiers Rafales seront livrés à partir de 2027 et jusqu’en 2031.

 

Conclusion

« En Europe, vous avez la montre, de notre côté nous avons le temps ». Ce dicton souvent entendu au Moyen-Orient prend tout son sens aujourd’hui, puisqu’il aura fallu plus de treize ans de négociations pour aboutir à un tel contrat.