AGENCE DE CONSEIL ET D'ACCOMPAGNEMENT A L'EXPATRIATION A DUBAi

+33 (0) 6 50 00 20 00 / +971 (0) 5 86 85 02 03

DUBAÏ réalise l’une des plus grandes introduction en Bourse dans le Golfe

Le fournisseur d’électricité et d’eau de Dubaï, Dewa, a annoncé mercredi avoir levé 22,32 milliards de dirhams (6,1 milliards de dollars), signant la deuxième plus grande introduction en Bourse en volume dans le Golfe depuis 2019.

 

Contexte en quelques chiffres 

L’ouverture de 18% du capital de la compagnie détenue par les autorités de l’émirat de Dubaï est la plus grande offre publique d’achat dans cette région depuis celle du géant pétrolier saoudien Aramco.

Quelque 9 milliards d’actions de l’entreprise seront cotées à partir du 12 avril à la Bourse de Dubaï, avec un prix de départ fixé à 2,48 dirhams (0,68 cent).

L’opération, à laquelle ont participé plus de 65.000 investisseurs institutionnels et particuliers, valorise la compagnie à 124 milliards de dirhams (33,9 milliards de dollars). 

Le record de la plus grande cotation publique dans le Golfe, et dans le monde, est détenu par Aramco qui a levé 29,4 milliards de dollars en introduisant 1,7% de ses parts à la Bourse de Ryad, en décembre 2019.

Selon le PDG de Dewa, Saeed Mohammed Al Tayer, la forte demande pour les actions de l’entreprise, qui a atteint 315 milliards de dirhams (85,7 milliards de dollars), témoigne “de l’attractivité de Dubaï en tant que place financière mondiale”.

L’émirat de Dubaï, moins riche en pétrole que les voisins des Emirats arabes unis, a diversifié son économie en misant notamment sur la finance, le tourisme et le commerce. Mais il fait face à une concurrence accrue dans la région, notamment de l’Arabie saoudite qui cherche elle aussi à réduire sa dépendance aux hydrocarbures.

 

Lire plus : Imposition sur les bénéfices à Dubai à partir de juin 2023

 

Dubai : croissance du secteur financier 

Cette introduction s’inscrit dans un contexte de croissance du secteur financier dans l’émirat. 

Dubai est en effet classée parmi les 10 premières places financières mondiales. L’émirat  s’est hissée au huitième rang du Global Financial Centres Index (GFCI). Le Dubai International Financial Centre (Centre financier international de Dubai – DIFC) est le seul centre financier de la région MEASA (Moyen-Orient, Afrique, Asie du Sud) à figurer dans le top 10 ; il a progressé de dix-sept places depuis le lancement du classement en 2007.

Lire plus : Les 6 secteurs qui recrutent le plus à Dubaï

Le nouveau classement reconnaît les points forts du DIFC dans les cinq principaux domaines de l’indice, notamment l’environnement des affaires, le capital humain, les infrastructures, le développement du secteur financier et la réputation, reflétant ainsi son émergence en tant que centre financier dense, dynamique et stable.

Le DIFC comble le fossé causé par les décalages horaires en s’établissant comme centre reliant les pôles financiers occidentaux de Londres et New York à ceux de Hong Kong et Tokyo, à l’est.